Les bases des soins des chevaux

Posséder son propre cheval présente de nombreux avantages. Ceux-ci incluent des raisons physiques, mentales, émotionnelles et sociales pour lesquelles vous devriez envisager d’acheter votre propre cheval.

Cependant, avant de ramener votre nouveau compagnon à la maison, vous voudrez vous familiariser avec les bases d’un bon soin des chevaux. Un point de départ consiste à lire un blog dédié aux chevaux ou des magazines spécialisés. Apprenez à nourrir, à loger et à entretenir votre cheval.

Permettez à votre cheval d’avoir un accès quasi constant au fourrage

Saviez-vous que les chevaux en liberté consacreront entre 10 et 14 heures par jour à la recherche de nourriture ? En fait, ils ne passent qu’une heure ou deux sans manger. Avoir un accès quasi constant au fourrage présente de nombreux avantages pour les chevaux, à commencer par le simple fait de mastiquer, qui stimule la production de salive et, en retour, aide à réguler l’acide gastrique.

L’estomac du cheval (qui ne représente qu’environ 10% de l’ensemble du système digestif) est conçu pour absorber régulièrement de petites quantités de nourriture. Quand il devient vide pendant un certain temps, des problèmes digestifs tels que des ulcères ou des coliques sont plus susceptibles de se produire.

Nourrissez votre cheval de foin depuis le sol

C’est ainsi que le cheval mange naturellement dans la nature, et manger pendant de longues périodes avec des mangeoires surélevées peut mettre à rude épreuve non seulement le système squelettique, mais également les muscles du cou et de la mâchoire.

Toilettage et soin des sabots

Le toilettage est une partie importante du soin des chevaux. Au minimum, votre cheval doit être soigné avant de monter. Un toilettage rapide tous les jours est un bon moyen de vérifier l’état de la peau et des sabots de votre cheval.

Laissez votre cheval marcher pendant la journée

Des études ont montré que les chevaux qui ont la liberté de marcher toute la journée risquent moins de souffrir de coliques ou de comportements stéréotypés tels que le bercement. Le mouvement favorise également une meilleure circulation, ce qui aide votre cheval à rester en bonne santé (et accélère même la guérison).

Donnez à votre cheval un copain

Par instinct, les chevaux sont des animaux qui vivent en troupeaux et leur santé peut en souffrir s’ils sont logés seuls à long terme. Avoir un ou deux amis équins diminue le stress et permet également aux chevaux de mieux dormir. Si vous ne pouvez pas avoir un autre cheval, envisagez de vous procurer une chèvre ou un autre animal de compagnie, ils peuvent souvent être de bons copains !

Ne coupez jamais les vibrisses de votre cheval

Saviez-vous que les vibrisses du cheval sont en réalité un instrument sensoriel important ? Ou que chaque poil a son propre nerf ? Les chevaux utilisent leurs vibrisses pour évaluer la texture et la distance des objets. Sans vibrisses autour du museau ou des yeux, ils risquent davantage de se cogner et de se blesser.

Conclusion

Bien soigner le cheval, c’est offrir le meilleur environnement possible, aussi sûr et naturel que possible pour votre cheval. Cela inclut de fournir de la compagnie, de comprendre ses besoins et de garder son environnement propre et bien entretenu.